TAIJI QUAN (Tai chi chuan)

 

Trois styles de Taiji Quan sont proposés suivant le niveau des pratiquants :

•   le TAIJI QUAN STYLE YANG de YANG Sau Chung
•    le WUDANG TAIJI QUAN
•    le LIU TI TAIJI QUAN (Tai Ji Quan du Corps Fluide) de SU Dong Chen.

L’intérêt du Wudang Taiji Quan et du Liuti Taiji Quan est que ces deux styles intègrent des éléments de Xing Yi, de Ba Gua et même de Baji et de Shuai Jiao (lutte chinoise).

L’intérêt du style Yang est d’être pratiqué par de nombreuses écoles à travers le monde ce qui permet d’offrir une base commune à un grand nombre de pratiquants pour l’étude des principes (enracinement, fluidité, yin-yang, kai-he,  mise en place du souffle interne etc.).

Un BUT : « Ne pas imiter la pratique du Tai Ji Quan de son professeur mais trouver l’essence de sa propre pratique »

TAIJI QUAN Style YANGJMCsite2

C’est par l’étude du style Yang de YANG Sau Chung que débute l’étude du Taij Quan dans notre école selon la progression suivante :

1. Niveau « débutant »

Il correspond en gros à la première année de pratique. Durant cette période d’apprentissage, l’accent est mis sur la formation du corps plutôt que sur la mémorisation d’enchaînements ou l’imitation. Quand la conscience du corps est bien formée, c’est avec aisance et rapidité que chacun peut retenir et accomplir fidèlement un enchaînement de Taiji Quan, quelle que soit sa longueur.

A ce niveau, l’accent est mis sur la détente du corps et de l‘esprit (JING GONG 靜功) et sur la formation du corps (corps physique et corps d’intention). L’étude porte sur les techniques de base (JIBEN GONG 基本功), les déplacements et les pivots, les postures (ZHAN ZHUANG ) et comprend l’apprentissage de la forme Yang en 8 pas ainsi que de la forme des huit portes (BA MEN : peng, lü, ji, an, lie, cai, zhou, kao) qui combine, à gauche et à droite, les principaux mouvements de base, les changements de direction et les pivots.

2. Niveau « intermédiaire »

Cette seconde période de l’étude du TaiJi Quan s’étale sur une durée variable selon le rythme d’apprentissage de chacun (généralement entre 2 et 4 ans). Le programme du 1er niveau est repris d’une manière approfondie. S’y ajoutent des tests énergétiques de chaque mouvement, des applications pour comprendre le sens des actions, ainsi qu’une initiation au TUI SHOU 推手 (poussée des mains), ainsi que différents exercices de Nei Gong (Nei Dan Yang Sheng Shu) pour préparer l’étude du Souffle Interne du Tai Ji Quan.

C’est à ce niveau que débute l’étude de la forme longue en 108 pas de YANG Sauchung d’abord pour unifier le ciel et l’homme (style de la grue pour relier les bras au centre) puis la terre et l’homme (style du tigre pour relier les jambes au centre). Divers exercices de Nei Gong sont proposés pour l’étude et l’intégration du Yin-Yang et du Kai-He (ouverture-fermeture) dans le cercle, dans la sphère et dans la spirale et pour préparer le déclenchement naturel du souffle interne du  Taiji Quan.

3. Niveau « avancé »

Ce stade concerne l’étude du corpus du Tai Ji Quan traditionnel dans son intégralité. Contrairement aux niveaux précédents, l’accession à ces cours se fait avec l’avis du professeur qui évalue que le niveau requis est bien atteint.

Le programme de ce cours porte sur l’étude de la longue forme de Yang Sauchung et tous ses principes d’approfondissement visant à développer la qualité spécifiquement interne du Taiji Quan. L’étude avec partenaire est développée et approfondie (applications, Tui Shou, Da Lu, San Shou). L’enseignement incorpore également des Jiben Gong ou Nei Gong caractéristiques du style de Wudang qui combine les différents arts martiaux internes.

Des Nei Gong spéciaux pour le développement du Nei Jin (force interne) sont approfondis ; ils sont basés sur l’entraînement des Fa Jin (sorties de force) et le Souffle Interne.

Dans le même temps, une approche plus méditative est abordée. Fondée sur une culture de l’intention et de l’attention, elle permet aux étudiants au sein même du Taiji Quan, sans avoir à lui adjoindre nécessairement des exercices de Qi Gong, de développer une pratique de régénération naturelle bénéfique sur l’ensemble des plans de l’être.

Les armes du Taiji Quan (épée, sabre, bâton et lance) sont aussi pratiquées (surtout lors de séminaires).

ArMoEs

Tous les cours et stages sont développés dans la perspective d’une VISION : Ar.Mo.Es. (l’Art du Mouvement Essentiel) :

 

COURS HEBDOMADAIRES À PARIS, STAGES, ATELIERS et FORMATION PROFESSIONELLE DE  PRATIQUANTS ET PROFESSEURS